Pourquoi Liquid Guard empêche-t-il la transmission des maladies par contact ?

Publié le : 06/05/2020 23:43:20
Catégories : Actualités NanoProtection , Technologie , Tests et utilisations , Vidéos

Pourquoi Liquid Guard empêche-t-il la transmission des maladies par contact ?

Liquid Guard : une solution qui stoppe la transmission des maladies infectieuses lors des contacts des mains avec les surfaces

Voici une question qui nous est fréquemment posée par nos clients :

"Si une personne contaminée appuie sur un bouton de distributeur traité, en étant contaminé, Pour la personne qui passe après, entre 45’ et 1 minute, est-ce que le bouton est-il encore contaminant ou le virus/bactérie est-il inactivé ?"

En d'autres termes, est-ce que Liquid Guard a le temps de détruire les microbes (virus, bactéries) entre 2 personnes (ou plusieurs) qui toucheraient une surface de manière successive ?

Notre réponse :

D'une manière générale, veuillez noter ce qui suit : À la page 14 de notre documentation de présentation générale, vous trouverez un diagramme sur les performances suite aux tests initiaux réalisés sur le produit en 2018-2019.

Sur la base des conditions fixées dans ces essais (conformément à la norme utilisée pour effectuer les tests), environ 10 ^ 5 cellules ont été utilisées (ce qui est très largement supérieur à la réalité). Au bout de 24 h, 99,999% des microbes ont été tués. Puisqu'une grande quantité de cellules a été utilisée, il faut un certain temps pour que chaque cellule atteigne la surface (car il y a des cellules au-dessus d'autres cellules).

Au vu de ces résultats, certains clients nous demandent «Pourquoi faut-il 24 h pour que toutes les cellules soient tuées ?» ou «L'effet peut-il être plus rapide ?».

Dans ces tests, la raison pour laquelle il faut 24 h pour tuer toutes les cellules est basée sur la grande quantité de cellules présentes. Comme déjà mentionné, si une concentration élevée de cellules est présente, cela prend un certain temps jusqu'à ce qu'une cellule unique touche la surface. Cela signifie que si moins de cellules sont présentes, l'effet (taux de destruction de 99,999%) sera plus rapide. La raison pour laquelle cette charge élevée de cellules (quantité bien plus grande que dans la vie réelle !) a été utilisée est basée sur le fait que nous devons suivre les conditions de la norme pour obtenir des résultats standardisés.

Néanmoins, pour prouver que la théorie selon laquelle «plus il y a de cellules, plus l'effet est lent» est juste, nous avons effectué un test avec des conditions cellulaires plus adaptées à la réalité - des conditions qui imitent les conditions réelles (voir rapport de test PDF du même nom). Il s'agit de la quantité minimale de cellules pouvant être utilisée dans une configuration de laboratoire (quantité qui reste supérieure à la grande majorité des situations réelles).

En conclusion, une fois qu'une cellule touche les surfaces traitées par Liquid Guard, elle sera immédiatement tuée.

Ce qui signifie qu'entre 2 personnes qui se suivent de quelques secondes à 1 minute, tous les microbes précédents seront bel et bien tués et désactivés !

Liquid Guard bloque donc la chaîne de transmission des maladies infectieuses par contact entre les mains et les surfaces.

La vidéo complète où j'explique tout ceci :

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)