L'effet lotus ou quand la nature nous inspire

Publié le : 04/11/2016 00:00:00
Catégories : Technologie

L'effet lotus ou quand la nature nous inspire

Le terme ne vous est peut-être pas inconnu si vous vous intéressez aux plantes. Et vous allez voir qu'entre effet lotus et produits d'entretien, il n'y a qu'un pas. NanoProtection vous explique de suite le principe de l'effet lotus et ses avantages dans les produits de nettoyage.

Qu'est-ce que l'effet lotus ?

  • Découverte de l'effet lotus

Le terme est apparu en 1976 suite à la découverte du scientifique allemand Wilhelm Barthlott. À noter que l'on parle d'effet lotus, mais qu'en vérité bien d'autres plantes sont concernées. Comme le chou-rave, le ginkgo biloba ou encore les feuilles de capucine. Tout autant de plantes dites superhydrophobes. En d'autres termes, ce sont simplement des plantes qui n'aiment pas du tout l'eau.

  • Définition de l'effet lotus

L'hydrophobie des plantes évoquées ci-dessus les rend en quelque sorte incompatibles avec l'eau. Ce qui signifie que lorsque vous faites tomber une goutte d'eau sur la feuille, elle garde sa jolie forme de perle et roule sur la feuille sans l'imprégner. Et lorsqu'il s'agit de plantes hydrophobes, tout est une question de structures et de molécules. La composition de la feuille la rendra superhydrophobe, ou pas.

Comment se produit l'effet lotus ?

  • Effet lotus et superhydrophobie

Lorsqu'on évoque le terme de superhydophobie, il convient aussi d'évoquer celui de l'angle de contact (loi de Young Dupré). En bref, lorsqu'une plante est dite hydrophobe et que la goutte d'eau perle sur celle-ci, c'est parce que seulement 2 à 5 % de la surface de la goutte d'eau est en contact avec la plante. De façon quelque peu abusive, nous pourrions presque dire que c'est comme si un petit coussin d'air se trouvait entre la goutte d'eau et la plante.

effet lotus plante hydrophobie

Image de l’effet lotus réalisée par ordinateur. La surface de la feuille est couverte de microstructures de taille comprise entre 1 et 10 microns qui lui confèrent des propriétés superhydrophobes. © William Thielicke  futura-sciences.com

  • De quoi est composé la feuille de lotus ?

La structure de la feuille de lotus est assez complexe. Observée au microscope, on remarque de nombreuses petites "bosses", qui elle-mêmes sont formées par d'autres "bosses" nanoscopiques. En réalité, leur composition est quasiment similaire à celle de la cire, qui est hydrophobe justement. Vous pouvez même faire le test chez vous, en versant un peu de cire chaude sur un papier épais. Une fois la cire sèche, vous verrez que si vous faites tomber une goutte d'eau dessus, elle va glisser et s’échapper de la surface en cire. C'est le principe de l'effet lotus !

Quel est le rapport entre les produits de nettoyage et l'effet lotus ?

  • Les avantages de l'effet lotus

Pour la plante, le premier avantage est de rester propre. En effet, ses propriétés superhydrophobes n'empêchent pas les saletés et autres bactéries de s'y déposer. Néanmoins, dès que l'eau tombe sur la feuille, elle glisse et emporte avec elle les éventuelles particules qui se seraient déposées sur la plante.

  • L'effet lotus dans les produits de nettoyage

Les scientifiques ont bel et bien compris toute l'importance de s'intéresser aux divers phénomènes qui se produisent dans la nature. L'effet lotus constitue à l'heure actuelle une véritable révolution en matière de produits d'entretien. En effet, beaucoup s'en inspirent pour permettre de rendre les surfaces traitées auto-nettoyantes.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)